Tuyau de poêle!!

dimanche 25 septembre 2005

Gratin de Pâtes de Monsieur.

Ce soir c'est mon cher et tendre qui a pris les casseroles en main!

Un de ses classique toujours appréciée pendant ses soirées mecs.

C'est pas compliqué. On fait cuire des macaronis. Pour prévoir la quantité: les mettre crues dans le plat à gratin et compter à peu près la moitié du plat.

Ensuite, on les dispose dans le plat, on y met une noisette de beurre et on mélange.
On rajoute une bonne couche de fromage rapé, et une bonne dose de chapelure, et on fait griller le tout au four jusqu'à ce que ce soit bien doré et croustillant.

dscn1531dscn1535


Le chef du soir était un peu déçu: pas assez de fromage, mais c'était bon quand même.
Il fera une petite variante la prochaine fois: une couche de pâte, une couche de fromage, pâtes, fromage+chapelure.

A quand la prochaine ;)

Posté par Scherneel à 21:02 - Riz et pâtes. - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Ta visite chez moi m'a permis de venir visiter ce blog. Très chouette, je reviendrai (il y a des trucs qui me parlent ...)

    Posté par Michèle, dimanche 25 septembre 2005 à 21:48
  • Autre version

    C'est vrai que cette recette est délicieuse, rapide et simple à réaliser.

    Quoi que, la mienne est un peu plus longue :

    - Mettre cuire des macaronis

    - Dans un meme temps, faire une béchamel, y ajouter du fromage et des morceaux de jambon (du jambon en tranche coupé en carré, ca va aussi)

    Mélanger la sauce aux pates, mettre le tout dans un plat avec une couche de fromage rapé au dessus, de la chapelure et une noisette de beurre par dessus pour faire dorer.

    Un régal, chez moi tout le monde adore, du plus petit au plus grand!

    Posté par krissy, mardi 4 octobre 2005 à 13:08
  • Merci Krissy pour la recette.
    J'ai vu dans un magazine une recette qui y ressemblait, mais Monsieur n'a pas voulu que je touche à son gratin ce soir là!

    En tout cas, je garde la tienne dans un coin de tête!

    A bientôt

    Posté par Scherneel, mardi 4 octobre 2005 à 13:18

Poster un commentaire